Nous et notre parcours

La ferme de l'angenardiere de Julie et Erik Lefrançois est située dans le perche ornais le long de l'Huisne à 7 km de Nogent le rotrou. Elle s'étant sur env. 50 ha dont 30 en culture.

L'activité démarre en 2009.

Les parents d'Erik sont alors encore en activité sur la ferme conduite dans le respect des logiques d'une agriculture bio et naturelle, en transformation laitière et vente directe du fromage de vaches jersiaises depuis 1980.

Erik et Julie arrivent au printemps 2009, après mûre réflexion et riches de divers stages chez des boulangers, des paysans et des paysans-boulangers, ils lancent leur pain paysan.

Notre production

Notre travail implique un suivi du grain au pain, ou pour être plus complet, du sol au pain.

La maîtrise de la filière dans sa totalité est pour nous une façon d'offrir un produit 100% local et d'en assurer la qualité.

C'est aussi un moyen de garantir à la ferme un développement économique sain et la conviction qu'il faut prendre un peu de distance et de hauteur si l'on veux éviter le mur que l'on nous annonce... avec un grain de militantisme.

Ainsi, le respect de l'environnement humain et naturel, la qualité gustative et nutritionnelle du produit final, la santé et par conséquent le moral de nos clients sont notre fil conducteur depuis le travail du sol jusqu'au défournement de votre pain.

Nous cultivons en bio une population dynamique d'une douzaine de variétés anciennes (semences de fermes) en non labour associées à d'autres plantes,nous utilisons des couverts végétaux pour garantir au sol une faune et une flore microbiennes développées et des ferments lactiques que nous retrouvons dans le grain et dans le levain. Ceux-ci seront nécessaires à la dégradation des glutens rendant notre pain plus digeste qu'un pain à la levure. Certains intolérants au gluten le supportent mieux.

Nous stockons et trions nos récoltes à la ferme. La mouture quasi quotidienne sur meules de pierre préserve les qualités nutritionnelles du grain et garanti la fraicheur, les vitamines et la vitalité de la farine.

Le pain exclusivement au levain est produit à raison de 240 à 300 kg par semaine, sur base de farine fraiche T80, d'eau osmosée-dynamisée selon le procédé « Violet », de sel de guérande, d'un lait de son préservant flavonoïdes et autres ferments lactiques si importants dans la digestion sans l'effet râpeux dévastateur d'un pain complet sur l'intestin.

Le mélange se fait à la main. Le pain est ensuite cuit dans un four à bois à chauffe directe, la voûte haute refaite en briques poreuses de kaolin redonnent au pain l'arôme du bois utilisé pour la chauffe.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer le collectif Percheron

Pour nous rejoindre le collectif a été une manière de conforter notre installation et notre foi dans les circuits courts et la vente directe, et de participer ainsi à une économie saine et solidaire en préservant l'emploi dans nos campagnes et ce dans le respect de l'environnement et de la biodiversité.

Les avantages du bio sur nos produits

Être en bio a été une évidence, par respect des clients et des consommateurs, pour ne pas vendre un produit rendant malade (au contraire !) et par respect pour la vie du sol. En effet on ne fait pas un grain, un levain et un pain sain avec un sol abimé. Encore une fois, c'est la cohérence entre le travail du sol et le travail du pain qui fait la qualité de nos produits. 

En Bref 

- Pains Bouleaux nature ou aux graines (lin tournesol et pavot)

- 100% levain,

- 100% blé population paysan bio

- Lait de son

- Sel de guérande (12g par kg de pain, moins qu'en boulange conventionnelle)

- Eau osmosée-dynamisée

- Pétrissage à la main

- Farine fraiche issue de meules de pierre

- Four à bois à chauffe directe